Terra 13 mars 2013 à 11h40 | Par Chantal Pape

Journée de la femme - Des agricultrices engagées

Le 8 mars dernier, à l'occasion de la journée de la femme, Agnès Le Brun, maire de Morlaix et député européen, est venue à la rencontre des agricultrices.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le 8 mars dernier, à l'occasion de la journée de la femme, Agnès Le Brun, maire de Morlaix et député européen, s'est rendue chez Odile Caroff, productrice de lait et de mini choux-fleurs à Saint Pol de Léon.
Le 8 mars dernier, à l'occasion de la journée de la femme, Agnès Le Brun, maire de Morlaix et député européen, s'est rendue chez Odile Caroff, productrice de lait et de mini choux-fleurs à Saint Pol de Léon. - © Chantal Pape

Dans le Finistère, 5 400 femmes travaillent de façon permanente en agriculture, soit un actif sur trois. Mais, si elles représentent désormais un chef d'exploitation sur 4, leur travail est souvent méconnu et leur visibilité encore faible au sein des organisations professionnelles agricoles. C'est pour les mettre sous les feux de la rampe qu'Agnès Le Brun, maire de Morlaix et député européen, a choisi d'aller à leur rencontre lors de la journée de la femme, le 8 mars dernier. Une initiative appréciée de la commission départementale des agricultrices de la Chambre d'agriculture, "en ces temps de tourmente agricole".

 

 

De gauche à droite : Régine Pinvidic et Isabelle Salomon, l'ancienne et la nouvelle présidente de la commission départementale Agricultrices de la Chambre d'agriculture.
De gauche à droite : Régine Pinvidic et Isabelle Salomon, l'ancienne et la nouvelle présidente de la commission départementale Agricultrices de la Chambre d'agriculture. - © Chantal Pape

Deux fois plus

 

Accompagnée de morlaisiennes engagées au sein d'associations ou de collectivités, Agnès Le Brun a rencontré des femmes elles aussi engagées dans le monde agricole : chambre d'agriculture, commission agricultrices, Cuma, coopérative, syndicalisme, centre de gestion... Avec, toutes, une même motivation : faire avancer le collectif. "Et pourtant, ce n'est pas facile, analyse Agnès Le Brun. Les femmes ont une telle exigence envers elles-mêmes qu'il leur semble nécessaire de prouver plutôt deux fois qu'une qu'elles n'ont pas volé leur place".

 

Et en Europe ?

 

Les agricultrices finistériennes ont profité de la présence d'Agnès Le Brun pour l'interroger sur la place des femmes en agriculture dans les autres pays européens. "D'un pays à l'autre, il y a une différence incroyable en terme de reconnaissance de leur statut, indique l'élue. Et, dans les pays qui ont récemment intégré l'Union, une réunion comme celle-ci est tout simplement impensable". Au point qu'aucun des amendements proposés par le Parlement pour la réforme de la PAC ne porte spécifiquement sur la condition des femmes. "Il faut pourtant que l'on parvienne à des aides aux emplois plutôt qu'aux exploitations : quand une femme est présente sur une exploitation, il est normal qu'il en soit tenu compte". Agnès Le Brun se battra aussi sur le renouvellement des générations, un sujet qui, pour le moment, n'est pas identifié comme majeur au niveau européen. "C'est aussi par ce biais que les femmes pourront trouver leur place en agriculture".

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui