Terra 23 février 2015 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

Les JA sensibilisent les élus au renouvellement des générations

Avec 180 installations aidées en 2014, l'Ille-et-Vilaine est le premier département français en nombre d'installations. Un dynamisme qui n'empêche pas les JA de se mobiliser autour du renouvellement des générations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
JA a organisé une opération de sensibilisation à destination des élus locaux, sur l'exploitation de Jérémy Pellé, à Lourmais.
JA a organisé une opération de sensibilisation à destination des élus locaux, sur l'exploitation de Jérémy Pellé, à Lourmais. - © A.M

C'est à Lourmais, chez Jérémy Pellé, installé au 1er janvier 2014, que les JA avaient choisi d'organiser le 13 février dernier, une opération de sensibilisation dans le cadre de la semaine nationale du renouvellement des générations. Certes, le département bénéficie d'une bonne dynamique agricole, en étant le premier département laitier de France, le premier producteur de veaux de boucherie et le quatrième producteur de porcs et de viande bovine, mais il n'échappe pas pour autant aux enjeux du renouvellement des générations. "Sur l'Ille-et-Vilaine, on constate une baisse de 20% du nombre de chefs d'exploitations et de 35% des exploitations en 10 ans. Le taux de renouvellement est de 40% avec une tendance à la baisse des installations, notamment en filière longue et l'artificialisation de la SAU s'accélère", a expliqué Freddy Faucheux, président des JA, devant Béatrice Duguépéroux-Honoré, la maire de Lourmais, ainsi que des conseillers municipaux du canton.

Formation, financement et accès au foncier sont les freins principaux auxquels sont confrontés les jeunes, mais en Bretagne des initiatives locales permettent de lever en partie certains de ces freins. C'est ce qu'a rappelé Freddy Faucheux, évoquant l'exemple de la communauté de communes de Loudéac, qui attribue 15 000 euros à l'installation, ou encore des taxes sur le foncier que certaines communes prennent à leur charge.

Avec des projets de plus en plus diversifiés et des reprises d'entreprise de plus en plus progressives, il s'avère difficile de trouver des sources de financement adéquates pour un jeune qui souhaite s'installer. D'où la réflexion engagée par JA sur l'idée d'un "mur bancaire" dont l'objet est de diversifier les sources de financement pour compléter les aides nationales existantes. Après avoir visité l'exploitation de Jérémy Pellé et échangé sur tous ces sujets entre jeunes agriculteurs et élus du territoire, Freddy Faucheux a conclu cette matinée en appelant les élus "à préserver le foncier, inciter à la formation agricole, à communiquer sur l'agriculture et l'économie du secteur et à développer les initiatives locales en faveur de l'installation".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui