Terra 30 avril 2015 à 08h00 | Par Chantal Pape

Les Anciens réclament l'équité

L'assemblée générale de la section des anciens exploitants de la FDSEA s'est tenue le 27 avril dernier à Saint Pol de Léon. L'occasion de faire le point sur les avancées récentes en matière de retraite agricole mais aussi de rappeler leurs revendications, au premier rang desquelles figure une plus grande équité avec les autres régimes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Yves Kéruzec, secrétaire général de la section des anciens exploitants, Jean Tromeur, président, et Jean-Paul Bizien, président de la SNAE, la section nationale des anciens exploitants.
De gauche à droite : Yves Kéruzec, secrétaire général de la section des anciens exploitants, Jean Tromeur, président, et Jean-Paul Bizien, président de la SNAE, la section nationale des anciens exploitants. - © Chantal Pape

"En 2014, grâce à votre action, nous avons obtenu des avancées". C'est devant une salle comble que Jean Tromeur a ouvert l'assemblée générale de la section des Anciens de la FDSEA, lundi dernier. "Dans le Finistère, 12 000 conjoints et aide familiaux déjà retraités ont pu bénéficier de points gratuits de RCO, retraite complémentaire obligatoire, pour un montant moyen de 25 €/mois, ce qui représente 4 millions d'€/an pour le département". Les critères d'accès aux revalorisations des plus faibles retraites ont également été assouplis. Et la réversion des points gratuits de RCO a été obtenue pour le conjoint de personnes décédées en activité. "Mais on attend toujours la revalorisation qui permettrait d'atteindre les 73% du Smic prévus cette année, pour arriver à 75% en 2017".

L'assemblée générale de la section des anciens exploitants s'est tenue lundi dernier à Saint Pol de Léon.
L'assemblée générale de la section des anciens exploitants s'est tenue lundi dernier à Saint Pol de Léon. - © Chantal Pape

Des miettes

 

Les anciens exploitants dénoncent aussi, pêle-mêle, la non-revalorisation annuelle des retraites en 2014 et une fiscalité en hausse, avec la suppression de la demi-part pour les veufs et veuves et l'imposition de la bonification de 10% pour trois enfants et plus. "Pour beaucoup, cela induit un changement de tranche fiscale, le paiement de l'impôt sur le revenu et, par ricochet, le paiement des CSG, CRDS, Casa, taxe d'habitation, redevance télé..., ce qui peut représenter 800 à 1 000 € de taxes supplémentaires". En conséquence, les Anciens demandent un relèvement du revenu fiscal de référence de 2 000 €, "ce qui permettrait l'exonération fiscale des bas revenus". Et ils ne digèrent toujours pas la prime de 40 € qui leur a été versée en mars. "Ce ne sont que des miettes", affirme Jean-Paul Bizien, le président de la SNAE, la section nationale des anciens exploitants.

 

L'équité

 

La section finistérienne rencontre régulièrement députés et sénateurs pour leur faire part de ses revendications. "Nous demandons l'équité avec les autres régimes, détaille Jean Tromeur. Atteindre une retraite à 85% du Smic, prendre en compte les 25 meilleures années, remplacer la bonification pour enfants par un forfait, pour mettre tout le monde sur le même pied d'égalité".

 

Une section dynamique

 

Mais l'assemblée générale est aussi l'occasion de faire le point sur l'activité de l'année. Et, avec ses 3 800 membres, la section des anciens exploitants est particulièrement dynamique ! "Les 5 rencontres inter-cantonales de février et mars ont été suivies par 450 personnes", indique Marie-Thérèse Le Gall, trésorière. "Cette année encore, nous allons organiser trois voyages, à Paris, au Portugal et en Corse", rajoute Yves Kéruzec, secrétaire général. Des voyages qui affichent déjà complet, tant l'ambiance et la convivialité sont au rendez-vous. Et la journée de retrouvailles a été fixée au 25 août prochain.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui