Terra 06 mars 2015 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Samedi 14 mars, la ferme s'invite en ville

Un an après, les Jeunes agriculteurs retournent à la rencontre des briochins.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les équipes JA22 et municipale collaborent à la prochaine édition de Ferme en ville.
Les équipes JA22 et municipale collaborent à la prochaine édition de Ferme en ville. - © terra

Parce l'événement participe à l'attractivité du centre-ville dans le quartier historique de Saint-Brieuc, la mairie a donné son accord aux Jeunes Agriculteurs pour renouveler l'expérience de "Ferme en ville", initiée l'année dernière à la veille du congrès national JA. Avec 3 000 visiteurs lors de la première édition, la mairie voit d'un bon oeil le retour de l'opération de promotion de l'agriculture.

Echanger sur le métier

Le principe est simple. 40 bénévoles, jeunes agriculteurs et élèves de lycée agricole, le temps d'une journée installeront sous les halles Georges Brassens une mini ferme avec veau, vache, lapin, poussins, cheval de trait. Mieux, une vache normande sera traite matin et soir tandis que des vaches en bois permettront aux enfants de s'exercer à la traite et des fontaines de boire le lait. Seront présentés les légumes produits dans le département ; un tracteur complètera le tableau. Le public pourra découvrir le monde agricole sous plusieurs facettes : en format mini avec des expositions de miniatures agricoles ; en photo avec l'exposition photographique "Agriculteurs et fiers de l'être".

Or le plus important autour de cette mise en avant sera les dialogues qui se créeront entre le public et les agriculteurs avec des échanges vrais, directs. Un des messages choisis sera en effet le manger-français. Origine des produits, fierté du métier, profession responsable... les jeunes agriculteurs ne manqueront pas de mots pour défendre leur métier.

 

Info

samedi 14 mars, Halles Georges Brassens, 9h-18h. Gratuit.

Trois jeunes responsables aux commandes de "Ferme en ville"

Benoît Bernard, éleveur de porcs à Tréfumel. Installé en 2006.

"Cette manifestation me convient, j'adore parler de mon métier ; échanger avec les gens quelque soit le niveau d'intérêt des personnes pour l'agriculture. Bénévole l'année dernière, ce qui m'a le plus marqué est cette personne qui ne savait pas que les céréales entraient dans la composition des aliments des porcs. Je suis surpris du manque de connaissances ! D'où l'intérêt d'une telle journée".

 

Adelin Yon, éleveuse de vaches allaitantes à Trébry. Installée depuis un an.

"J'aime tout ce qui tourne autour de la communication : discuter pour valoriser notre métier, redonner confiance aux consommateurs. Je peux parler des animaux, je connais bien les concours. Mais il ne faut pas occulter le message que notre métier est difficile sur un plan économique".

 

Mickaël Davy, éleveur de vaches laitières à Plumaugat. Installé depuis 2011.

"Notre métier a beaucoup évolué, il faut aller au contact des gens pour le faire savoir et améliorer notre image. Ce qui m'a surpris l'année dernière est de voir des parents pas plus instruits que leurs enfants sur l'agriculture".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui