Terra 28 janvier 2015 à 08h00 | Par Chantal Pape

Les vacanciers plébiscitent le Finistère

Bilan 2014 plus que satisfaisant pour le relais finistérien des Gîtes de France : le nombre de contrats a progressé de 7%, ce qui se traduit pour des propriétaires toujours plus nombreux par une semaine de location supplémentaire par logement !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Tous les ans, le relais finistérien des Gîtes de France organise des réunions locales à destination des propriétaires de gîtes, en décembre, puis de chambres d'hôtes (photo) en janvier.
Tous les ans, le relais finistérien des Gîtes de France organise des réunions locales à destination des propriétaires de gîtes, en décembre, puis de chambres d'hôtes (photo) en janvier. - © Chantal Pape

Elles ne sont pas si nombreuses, les régions qui peuvent se vanter d'avoir vu croître leur fréquentation touristique en 2014 ! "Bretagne, Normandie, Alsace, Nord", énumère Jean-Claude Kerspern, le président du relais finistérien des Gîtes de France, de retour d'une réunion nationale.

 

Mieux qu'en 2012

 

Faut-il y voir la conséquence d'une météo plutôt favorable au nord de la Loire et plus capricieuse au sud ? Il est difficile de connaître avec certitude les raisons du comportement des vacanciers. Toujours est-il que le Finistère a réussi à tirer son épingle du jeu d'une belle manière. "Nous avons enregistré une augmentation du nombre de contrats et du nombre de semaines louées de + 7%, indique Sébastien Baussais, le directeur du relais finistérien des Gîtes de France. Et le nombre moyen de semaines louées est passé de 14,83 à 15,97". Mieux qu'en 2012, qui est pourtant l'année de référence en la matière !

Mais, pour arriver à de tels résultats, Gîtes de France multiplie les actions tout au long de l'année, avec campagnes radio, achat de mots clés sur Google, insertions publicitaires dans les magazines et sur Internet... "Nous sommes aussi présents sur les festivals de l'été, détaille Sébastien Baussais. Et, pour cibler une clientèle de proximité, nous animons un village finistérien à Nantes et Rennes, en mars". Les courts séjours ont toujours la cote et les Gîtes de France démarchent les entreprises pour proposer, en hors saison, des hébergements pour leurs employés en déplacement.

 

Une réglementation de plus en plus complexe

 

"Les Gîtes de France sont un label refuge pour les propriétaires de meublés", se félicite Sébastien Baussais, qui a accueilli, l'an passé, 74 nouveaux hébergements. Par contre, le nombre de chambres d'hôtes est en léger recul, avec 144 maisons d'hôtes en 2014 contre 153 en 2013. "Il faut sans doute y voir une double explication : des propriétaires âgés, qui décident de mettre un terme à leur activité, et une diminution du nombre de projets, tant la réglementation s'est durcie ces dernières années.

 

Le relais finistérien des Gîtes de France en bref

 

- 13 salariés,

- 1 541 gîtes,

- pour une capacité d'accueil de 7 111 personnes,

- loués 16 semaines en 2014,

- 144 maisons d'hôtes,

- et 395 chambres d'hôtes

- pour une capacité d'accueil de 943 personnes,

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui