Terra 13 septembre 2007 à 09h45 | Par E. Le Corre

Opération vérité sur les prix : - "les producteurs ne sont pas responsables de la hausse"

A l'appel de la FRSEA Ouest, les producteurs ont investi les rayons des grandes surfaces à Saint-Brieuc. Dénonçant la pression de la grande distribution sur les prix payés aux producteurs, ils refusent d'être les boucs émissaires de la hausse des prix en magasins.�

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les agriculteurs ont bloqué l'accès du magasin Carrefour à Langueux. Ils ont demandé que la grande distribution fasse preuve de transparence sur ses prix et ses marges.
Les agriculteurs ont bloqué l'accès du magasin Carrefour à Langueux. Ils ont demandé que la grande distribution fasse preuve de transparence sur ses prix et ses marges. - © Terra
Vendredi dernier, une cinquantaine de manifestants ont pris d'assaut le rayon boucherie et charcuterie des hypermarchés Carrefour de Langueux et Leclerc de Ploufragan pour une opération "vérité sur les prix". Jambons, lardons, escalopes de poulets s'amassent dans les caddies. Une véritable razzia. Les emballages couverts d'étiquettes et les tracts distribués interpellent les consommateurs : "vous payez plus, nous gagnons moins. Où passe la différence ?"
Jean, producteur de lapins, venu vérifier les étiquettes, s'indigne : "voyez la différence. Nous sommes très peu payés. Seulement 1,60 euros du kilo contre 13 euros le kilo de lapin en magasin". Et de poursuivre : "quelque soit la production, nous avons la même problématique. Avec la flambée des céréales, nos coûts de production explosent. Nous sommes incapables de tenir si aucune répercussion sur nos prix de vente n'intervient".

Informer le consommateur

Venus communiquer auprès des consommateurs, les agriculteurs ne veulent pas être tenus responsables de la hausse des prix à la consommation. "La flambée des céréales devrait avoir peu d'impact pour le consommateur", remarquent-ils. La part des céréales ne représente que 4 % du prix de la baguette, 10 % du kilo de poulet et 7 % du kilo de porc. "Ce n'est pas nous qui faisons augmenter les prix", explique un producteur aux clients. "Toute hausse, c'est au distributeur qu'elle profite".
Face aux responsables des magasins, Paul Auffrey de la FNP est monté au créneau, demandant la transparence sur les prix et la réduction des marges. Quant au président de la FDSEA 22, Jean-Jacques Poëzévara, ce dernier a déclaré qu'il s'agissait là d'un ultimatum.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui