Terra 08 mars 2007 à 00h00 | Par C. Le Clève

Entretien des haies et bois énergie : la solution sera locale

Entre la nécessité d’entretenir les haies, la possibilité de produire du bois énergie et la réduction de la facture énergétique, la création de filières locales impliquant agriculteurs et communes balbutie. Pourtant la solution est à cette échelle. Démonstration vendredi à Plumelec.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Près de 100 participants pour la journée de démonstration d’entretien de haies et de valorisation du bocage
Près de 100 participants pour la journée de démonstration d’entretien de haies et de valorisation du bocage - © TERRA
Embourbée. Les 4 roues motrices et les 400 cv de la déchiqueteuse de la Cuma régionale Breizh énergie n’ont rien pu faire. Trombes d’eau et terrain imbibé ont eu raison de ses 17 tonnes. Pourtant, vendredi après midi à Plumelec, ils étaient plus d’une centaine à découvrir les enjeux se profilant derrière l’entretien des haies au cours de la journée de démonstration organisé autour de la venue de cet équipement régional. Le potentiel est là, colossal. « Le bois est une ressource inépuisable sur une commune à condition de savoir la gérer » pointe Samuel Le Port, conseiller forestier à la Chambre d’Agriculture du Morbihan, initiateur de la journée avec la fédération départementale des CUMA.

Problème local, réponses globales
« Des exemples fonctionnent bien, Guer chauffe ainsi sa piscine, à Lorient ce sont plusieurs équipements, la Cuma de Cléguer approvisionne près de 20 % des plaquettes, le reste c’est la communauté d’Emmaüs, mais il y a aussi Sérent, St Nolff, Questembert » explique t-il. Sans compter les exemples de chaudières individuelles à bois acquises par quelques agriculteurs avec une économie annuelle de combustible évalué à 700 euros en 2006.
« L’entretien de moins de 500 m linéaires de haie permet de chauffer une habitation et les équipements agricoles, salle de traite… ». Tout plaide aujourd’hui en faveur de cette énergie, tant l’obligation réglementaire de l’entretien des haies que le renchérissement des énergies fossiles, même si la rentabilité directe n’est pas encore au rendez vous. Globale, la solution est donc locale « avec des agriculteurs qui décident de s’organiser autour de l’entretien du bocage avec la commune qui répond présent sur un équipement collectif, c’est du développement de territoire ». L’engagement sera donc à la mesure d’une prise de conscience qui, il faut l’avouer reste encore bien timide.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui