Terra 19 avril 2007 à 15h25 | Par C. Julien

Département - Le Conseil général revoit sa politique de l'eau

Au menu de la prochaine session du Conseil général, la politique de l'eau et la volonté de l'instance consulaire de revoir son dispositif de soutien aux bassins versants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christian Couet, vice-président en charge de l'environnement, et Jean Louis Tourenne, président du Conseil général, ont présenté la nouvelle politique de l'eau.
Christian Couet, vice-président en charge de l'environnement, et Jean Louis Tourenne, président du Conseil général, ont présenté la nouvelle politique de l'eau. - © TERRA

Lors de sa session des 19 et 20 avril, le Conseil général fera de nouvelles propositions en terme de politique de l'eau. Avec pour objectif, le bon état écologique exigé par la Directive cadre sur l'eau et dans un nouveau programme de l'Agence de l'eau, le département veut ré-organiser ses soutiens. "Nous continuons à être partenaire de la reconquête de la qualité de l'eau, souligne Jean Louis Tourenne, le président du Conseil général. Mais en passant d'une logique de guichet à des soutiens par actions, selon des priorités et en lien avec les territoires". Les financements passeront désormais par des contrats avec chacun des 17 syndicats de bassin.

Financement par actions
Le montant des aides sera fonction des projets dans un principe proche de celui des contrats de territoire : une enveloppe globale par territoire pour le fonctionnement de la structure "bassin versant" et des financements par actions. Chaque année, les programmes d'actions seront révisés, en cohérence avec le Sage. Le Conseil général allouera à ces actions un budget annuel maximum de 400.000 euros. "Grâce à une approche intégrée par territoire, notre but est de gagner en efficacité et en lisibilité", explique Christian Couet, vice-président en charge de l'environnement. Egalement dans l'objectif de reconquête de la qualité de l'eau, le Conseil général a déjà axé ses soutiens à l'agriculture vers des actions agro-environnementales.
Au cours de cette session, il sera aussi question d'économie sociale et solidaire. Economie à laquelle contribue l'agriculture par le biais des coopératives et autres formes d'agriculture de groupe. Elles représentent 6 600 emplois. C'est ce qu'ont permis de constater les premiers chiffres de l'observatoire de l'économie sociale et solidaire. C'est majoritairement dans les services que travaillent ces entreprises qui misent sur les valeurs du développement durable. En Ille-et-Vilaine, elles sont 3 800 pour 35 000 emplois.
Enfin, les conseillers généraux parleront de développement touristique, avec une volonté d'orienter les soutiens départementaux vers les réalisations en zones rurales.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui