Terra 07 février 2015 à 08h00 | Par Chantal Pape

La Conf' demande une régulation de la production laitière

Lait, porc, retraites, structures... : Le 31 janvier dernier, la Confédération paysanne a profité de la cérémonie des voeux pour passer en revue l'actualité agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Confédération paysanne a présenté ses voeux, le 31 janvier dernier, à Quimper.
La Confédération paysanne a présenté ses voeux, le 31 janvier dernier, à Quimper. - © Chantal Pape

"En 2009 déjà, au moment de la grève du lait, nous avions fait des propositions". Alors qu'une autre crise se profile, Vincent Pennober est inquiet. "Le prix du lait est de 310-320 EUR en janvier contre 395 EUR il y a un an". Et le porte-parole de la Confédération paysanne d'accuser. "On n'a tiré aucune leçon de ce qui s'est passé ! Aujourd'hui, il y a 6 milliards de litres de lait en trop sur le marché. Et aucun outil pour gérer la crise qui arrive". Toujours attachée à une régulation de la production, la Confédération paysanne va organiser des rencontres locales, pour en discuter avec les éleveurs, et un colloque, le 20 mars prochain, à Poullaouen. "Les OP par laiterie sont une catastrophe, les paysans n'ont plus aucun pouvoir. Il faut des OP transversales".

 

Du porc différencié

 

"C'est une façon de lutter contre le chômage en Bretagne". Jeune producteur installé à Dirinon, Stéphane Brélivet est attaché à la production porcine en filière longue. Mais à la condition de sortir du porc standard. "Il faut privilégier les élevages petits et moyens. Et différencier la production, vers du label rouge, la démarche Cohérence, des filières sans OGM, sans antibiotiques...".

 

Défendre l'installation...

 

En 2015 la loi d'Avenir l'a acté, le schéma départemental des structures sera remplacé par un schéma régional. "La restructuration vide nos campagnes. Et trop de corps de ferme servent de logis à des néo-ruraux, s'inquiète Ronan Le Cléach, qui siège à la CDOA pour la Conf'. Il faut défendre l'installation des jeunes, et des moins jeunes, sur des structures viables et durables, et bloquer les agrandissements démesurés. Attribuer la terre à ceux qui en ont le plus besoin plutôt qu'à ceux qui en ont envie".

 

... et les retraites

 

"On paie plus pour gagner moins". Jean-Paul Nicolas dénonce le système de calcul des retraites agricoles. "En quelques années, le Smic a grimpé de 35%. Or, les cotisations sont basées sur ce Smic. Les actifs ont donc payé plus sans droits supplémentaires". Et la retraite agricole moyenne n'est que de 800 EUR. "On ne peut pas continuer comme ça !"

En préalable au colloque du 20 mars, la Confédération paysanne organise trois réunions pour échanger sur l'avenir de la filière lait et sur la fixation du prix et des volumes de production avec, pour chacune d'elles, un point d'information complémentaire :

- le 16 février de 13h30 à 15h, au Gaec de Bontul, à Guilligomarc'h (la contractualisation et l'action en justice de producteurs contre Lactalis),

- le 20 février, de 12h30 à 15h30 (prévoir pique-nique), Maison des syndicats, à Landerneau (fonctionnement des coopératives bavaroises),

- le 24 février, de 12h30 à 15h (prévoir pique-nique) au Gaec de Kernevez Boulogne, à Plonévez du Faou (Synutra, l'usne à poudre de lait de Carhaix).

Plus d'informations au 02 98 52 48 30 ou par mail conf29@orange.fr.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui