Terra 08 mai 2015 à 08h00 | Par Paul Jegat

L'agriculture bretonne en chiffres

Ce sont des chiffres, beaucoup de chiffres, mais des chiffres "vrais" insiste le directeur régional de l'agriculture Philippe De Guenin. Les tableaux de l'agriculture bretonne, édition 2014, viennent de sortir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les tableaux de l'agriculture bretonne, présentés par Claire Chevin et Françoise Dauvier du Srise (service régional d'informations statistiques et économiques) et par le directeur de l'agriculture Philippe De Guénin. Le document imprimé de 170 pages est également téléchargeable et consultable sur le site internet de la Draaf Bretagne.
Les tableaux de l'agriculture bretonne, présentés par Claire Chevin et Françoise Dauvier du Srise (service régional d'informations statistiques et économiques) et par le directeur de l'agriculture Philippe De Guénin. Le document imprimé de 170 pages est également téléchargeable et consultable sur le site internet de la Draaf Bretagne. - © Terra

Toutes ces données -170 pages tout de même - ont été collectées et traitées par le Srise Bretagne (service régional d'informations statistiques et économiques), une partie d'entre elles provient directement des déclarations Pac faites par les agriculteurs et constitue donc un reflet très précis de la situation, les autres informations présentées sont issues d'enquêtes et de collectes de données auprès des différents services de la Draaf Bretagne. Le tout constitue bien la source la plus fiable qui soit... même si ces chiffres finissent par dater un peu. Les tableaux de l'agriculture bretonne sont une photographie de ce qu'elle était en 2013. Tout n'a pas changé depuis en Bretagne, mais au moins un phénomène conjoncturel n'a plus l'écho qu'il avait trouvé cette année là, la morosité teintée de colère du monde agricole. 2013 était l'année de la mise en redressement judiciaire de Doux, de la fermeture de plusieurs des usines du groupe en même temps que la cession de sa branche frais...avant l'annonce de la fin des restitutions volailles de chair. 2013, c'est aussi l'amorce de la mise en redressement de l'autre volailler export bretonTilly Sabco et de la fermeture de l'abattoir de porcs Gad Lampaul Guimiliau. En 2013, année qui s'était achevée par la signature du pacte d'avenir pour la Bretagne, l'heure était au doute et à la remise en question des fondamentaux de l'économie régionale. De cette époque, restent aujourd'hui des chiffres qui ne décrivent pas "la rupture que l'on pouvait craindre à l'époque", constate Philippe De Guénin. La Bretagne est en effet restée la première région agroalimentaire française qui réalise à elle seule 41 % de l'export français du secteur, la première région française en production laitière, bovine, porcine, volaille de chair, œuf, épinards, petits pois, choux fleurs artichauts, échalotes, tomates... et le restera jusqu'à la fin de l'année. Après, en 2015, le redécoupage des régions et la création de quelques super régions telle celle qui regroupera l'Aquitaine, le Poitou Charentes et le Limousin lui fera quitter le podium sans remettre en question ses fondements que sont le nombre important de ses exploitants et la densité de ses exploitations. Mais les choses évoluent vite, entre les recensements agricoles de 2000 et 2010, la Bretagne a perdu un tiers de ses exploitations, c'est plus que la moyenne française d'une exploitation sur quatre. Les installations (aidées) se maintiennent cependant autour des 450 à 500 dossiers par an. Et ici comme partout, la tendance est à l'agrandissement à 60 ha en moyenne par exploitation dite "professionnelle". Et 20% des fermes bretonnes ont plus de 80 ha.

Une autre tendance ne change pas : 0,4 % de la surface agricole utile sont mangés chaque année par l'urbanisation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui