Terra 07 mars 2015 à 08h00 | Par Chantal Pape

Fonds européens Un milliard d'euros pour la Bretagne

Sur la période 2014-2020, la Bretagne va percevoir près d'un milliard d'euros de fonds européens. Petite nouveauté : ils seront désormais gérés par la Région.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Carsten Rasmussen, chef d'unité France à la Commission européenne, Pierrick Massiot, président de la Région Bretagne, et Patrick Strzoda, Préfet de Région.
De gauche à droite : Carsten Rasmussen, chef d'unité France à la Commission européenne, Pierrick Massiot, président de la Région Bretagne, et Patrick Strzoda, Préfet de Région. - © Terra

Les fonds européens, c'est près d'un milliard d'euros pour le développement économique de la Bretagne sur 2014-2020". Le 25 février dernier, à Brest, Pierrick Massiot, président de la Région, et Patrick Strzoda ont installé le comité de suivi des fonds européens. Des fonds en nette progression puisque "lors du précédent programme, 2007-2013, l'enveloppe était de 750 millions d'euros et 27 000 projets ont été soutenus", rappelle le préfet de Région, dont les services clôturent les derniers dossiers, avant de passer la main au conseil régional, qui va désormais gérer la majorité de ces fonds européens. Un passage de témoin que la Région appelait de ses voeux. "La gestion sera plus proche du terrain, plus efficace", estime Pierrick Massiot.

 

Le très haut débit pour tous

Après deux ans de travaux et de concertation, les grandes lignes des différents programmes ont été négociées entre la Région et l'Union européenne. Pour une plus grande efficacité de ses fonds, cette dernière a voulu éviter le saupoudrage. "Nous avons défini de grandes thématiques, indique Carsten Rasmussen, responsable du suivi des fonds versés à la France par l'Union européenne. Nous voulons des résultats visibles et nous travaillons sur des indicateurs, afin de mesurer l'impact de ces fonds européens sur l'économie régionale".

Pour Pierre Karleskin, vice-président du conseil régional, en charge de l'Europe, de la mer et du littoral, les résultats sont déjà là ! "Nous avons fait le choix de favoriser le très haut débit. Sans fonds européens, jamais nous n'aurions pu proposer un même prix d'accès à la fibre optique quel que soit l'endroit où se situe le logement ou l'entreprise".

L'agriculture, aussi, aura sa part du gâteau. "Via le Feader, nous disposons désormais d'une enveloppe de 368 millions d'euros, deux fois plus que lors du précédent programme, se félicite Michel Morin, vice-président de la Région, en charge de l'agriculture et de l'agro-alimentaire. Un tiers sera consacré au plan bâtiment, un tiers à des mesures agro-environnementales et un tiers à l'installation des jeunes et à l'innovation".

 

Près de 2 milliards

"Au total, la Bretagne pourra compter sur près de 2 milliards d'euros", conclut Pierrick Massiot. Car, pour la première fois, il y a concomitance entre la contractualisation des fonds européens, du CPER, le contrat de plan Etat-Région et de fonds régionaux vers les collectivités, "ce qui aura un formidable effet levier".

Les bons fonds de l'Union europÈenne

Sur la période 2014-2020, la Bretagne va pouvoir compter sur plusieurs fonds européens. Doté d'une enveloppe de 367 millions d'euros, le Feader, fonds européen agricole pour le développement rural, s'articulera autour de 5 priorités : l'installation, la modernisation des outils de production agricoles mais aussi agroalimentaires et forestiers, la promotion de l'agro-écologie, le développement des territoires ruraux, le renforcement de l'innovation.

Avec près de 370 millions d'euros, le programme opérationnel Feder-FSE, fonds européen de développement régional et fonds social européen, a choisi de concentrer ses efforts sur le déploiement du très haut débit, la transition énergétique, le soutien à la recherche et l'innovation.

Avec une enveloppe de près de 122 millions d'euros pour la Bretagne, le programme opérationnel national du FSE intervient en faveur de l'emploi, en accompagnant les demandeurs d'emploi, en anticipant les mutations économiques, notamment via le développement des compétences des salariés, et en favorisant l'insertion professionnelle des publics les plus éloignés du monde du travail.

Avec 588 millions d'euros au niveau national, le Feamp, fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche, combine une enveloppe régionale (48 millions d'€ pour la Bretagne, consacrés à l'aide à l'installation de jeunes pêcheurs, soutien aux investissements en aquaculture...) et de mesures nationales (aide à l'innovation pour la pêche et l'aquaculture, aides aux organisations de producteurs...)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui