Terra 22 mars 2007 à 00h00 | Par C. Pape

ADPS - L'image des métiers de l'agriculture change

Le centre de formation de Saint Ségal en est persuadé : le travail que mène la profession agricole depuis des années sur la promotion des métiers commence à porter ses fruits. Il en veut pour preuve le fait que, après des années de baisse, le nombre de ses stagiaires repart à la hausse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Jean-Yves Prigent, vice-président de l'ADPS, Jean-Paul Corolleur, trésorier, et Jean-Alain Divanach, président.
De gauche à droite : Jean-Yves Prigent, vice-président de l'ADPS, Jean-Paul Corolleur, trésorier, et Jean-Alain Divanach, président. - © TERRA
"Les comptes se sont bien redressés". Après des années d'inquiétude, l'assemblée générale de l'ADPS, l'association qui gère le centre de formation de Saint Ségal, le 16 mars dernier, s'est déroulée dans un climat plus serein. "En trois ans, les effectifs de salariés ont fondu de l'ordre de 25 %", indique Yvon Cloatre, le directeur de l'ADPS. Des départs qui se sont faits en douceur, qui vers un poste au sein du groupe Chambre d'agriculture, qui vers un autre emploi, qui vers une formation…

De l'installation au salariat
Dans le même temps, le nombre de stagiaires a augmenté. "Nous récoltons là les fruits du travail de fond mené depuis une douzaine d'années dans le département sur la promotion des métiers de l'agriculture". Un travail mené en partenariat avec la chambre d'agriculture et l'AEF, l'association emploi-formation. "Nous avons réussi à tisser une toile serrée de relations avec l'ensemble des partenaires de l'emploi et de la formation que sont les ANPE, les missions locales… Leur image des métiers de l'agriculture a changé et, aujourd'hui, ils nous envoient spontanément des candidats".
Au fil des ans, le profil des stagiaires de Saint Ségal a beaucoup évolué. "Quand je suis arrivé, il y a 15 ans, 80 % d'entre eux se destinaient à l'installation, se souvient Yvon Cloatre. Aujourd'hui, c'est exactement l'inverse : ils sont 80 % à se destiner au salariat". Le centre s'adapte donc à cette nouvelle donne et, en juin prochain, il va signer une convention de partenariat avec l'Assedic, le Conseil régional, le Fafsea, l'AEF et 5 groupements de producteurs de porcs pour former des salariés de niveau 5. "Pour le moment, ces agents techniques, recherchés par les éleveurs, font cruellement défaut sur le marché de l'emploi".

S'adapter à un nouveau public
Cette année, le BPA, le brevet professionnel agricole, de niveau 5, a été profondément rénové, un projet auquel le centre de Saint Ségal a participé activement. "Au moment de sa mise en place, le BPA était prévu pour former des jeunes agriculteurs à l'installation", explique Jean-Alain Divanach, président de l'ADPS. Puis le niveau requis pour l'installation s'est élevé au BPREA ou au Bac Pro et le BPA s'est trouvé en décalage par rapport à ses nouveaux objectifs, former des salariés.
"Désormais, il accordera beaucoup plus d'importance aux compétences et il évaluera les gens en situation professionnelle, détaille Yvon Cloatre. C'est déjà ce qu'on fait ici depuis 50 ans". Les savoir-faire fondamentaux continueront à être acquis sur les ateliers pédagogiques du centre et les stages en exploitation prendront une plus grande place. "Dans le même esprit, le BPREA va, lui aussi, être rénové", rajoute Jean-Alain Divanach.

De nouvelles formations
Depuis quelques années, le centre de formation de Saint Ségal propose aussi des formations de trois jours, préparant au Caces, le certificat d'aptitude à la conduite en sécurité du tracteur-remorque, chariot télescopique, tractopelle, chariot élévateur… "Depuis deux ans, en partenariat avec la FDSR, la fédération départementale des services de remplacement, nous avons aussi organisé trois stages "signes de vaches", basés sur l'observation du troupeau, indique Yvon Cloatre. Ils devraient être reconduits cette année, cette fois à la demande de coopératives laitières".


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

jegat | 23 mars 2007 à 09:02:20

c'est trop bien

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui