Terra 04 avril 2007 à 11h19 | Par C. Pape

promotion - Faire connaître la diversité des métiers de l'agriculture

Venue au carrefour des métiers et de l'emploi en pays de Morlaix avec un tracteur, deux petits cochons, des tomates, des fleurs ou des fraisiers, l'agriculture n'a pas lésiné sur les moyens pour assurer la promotion de ses métiers

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un tracteur et sa planteuse, des choux-fleurs et des plantes fleuries, un chariot élévateur et des tomates, des plants de fraises et des fleurs coupées, des porcelets… : pour présenter la diversité de ses métiers au carrefour des métiers et de l'emploi de Morlaix, l'agriculture a misé sur du concret !
Un tracteur et sa planteuse, des choux-fleurs et des plantes fleuries, un chariot élévateur et des tomates, des plants de fraises et des fleurs coupées, des porcelets… : pour présenter la diversité de ses métiers au carrefour des métiers et de l'emploi de Morlaix, l'agriculture a misé sur du concret ! - © TERRA
A elle seule, la région de Morlaix compte entre 4 500 et 5 000 demandeurs d'emploi inscrits à l'ANPE, auxquels il faut rajouter les bénéficiaires des minima sociaux, les gens en fin de droit… Pour les aider à décrocher un emploi, le Pays de Morlaix a organisé, le 30 mars dernier à Langolvas, le premier carrefour des métiers et de l'emploi, carrefour auquel l'agriculture, grande pourvoyeuse d'emplois dans le secteur, était venue en force.

Un tracteur et des porcelets
Avec un tracteur et sa planteuse, en plein milieu du carrefour, difficile de rater le stand de l'agriculture ! Un peu plus loin, le camion Prince de Bretagne présente toute la gamme des légumes produits dans le Nord Finistère, tandis que deux petits cochons se réchauffent tranquillement sous une lampe. "Nous avons voulu présenter toutes les productions présentes dans le pays de Morlaix et une partie des outils qu'elles nécessitent", explique Gilles Burel, animateur de l'AEF, l'Association emploi formation.
Pour assurer la promotion des métiers, rien ne vaut l'expérience des salariés ! "Je travaille en service de remplacement", explique Jean-Baptiste à un groupe de jeunes qui passe sur le stand de l'agriculture. Ce qu'il aime ? "Travailler à l'extérieur et être autonome". Caroline, elle, a un parcours atypique. "J'étais prof d'anglais, en remplacement en lycée horticole. Et, la première fois que j'ai mis les pieds dans une serre, j'ai su que c'est ça que je voulais faire". Elle retourne alors sur les bancs de l'école, le temps de décrocher un bac pro, et trouve un emploi en production de plantes fleuries. "Le milieu agricole accepte facilement les gens qui n'ont pas de qualification". Pour sa part, elle n'a jamais eu à fournir de CV avant d'être embauchée. "Il faut avoir le goût de l'effort et aimer bouger".

Des tâches diverses
Solène, elle non plus, n'a aucune formation initiale en agriculture. "J'étais comptable et ça ne me plaisait pas du tout. J'ai trouvé un emploi de caissière mais je ne voulais pas travailler le week-end". Elle entend parler, un peu par hasard, des serres de tomates et est immédiatement embauchée. "Ca fait maintenant trois ans que j'y suis". Les horaires, 8 heures-17 heures en hiver, 7 heures-17 heures en été, lui conviennent. "Et on finit souvent la semaine le vendredi midi". Pas trop physique comme travail ? "On ne porte jamais aucune charge, on les pousse sur des tables à rouleaux". Employé lui aussi dans une serre, Tom met en avant la diversité des tâches qu'il doit accomplir. "J'ai l'impression d'avoir plusieurs boulots différents dans la semaine".

Essayer
Aux jeunes qui viennent se renseigner sur les métiers de l'agriculture, Marie-Aline Mignon, animatrice d'Occasionnel Service, à Saint Pol de Léon, ne prodigue qu'un conseil. "Profitez des vacances pour décrocher un job d'été en agriculture : c'est l'occasion d'essayer avant de vous engager plus en avant".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui