Terra 24 mai 2007 à 10h29 | Par E. Le Corre

Famille de vacances du Secours catholique : des séjours au vert

Le Secours catholique, chaque année, recherche des familles d'accueil pour offrir des vacances à des enfants issus de milieux défavorisés. Agriculteurs à Landéhen, depuis plus de 15 ans, la famille Poilvet s'agrandit chaque été.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Maryse Poilvet et son fils, Corentin, à l'EARL de la Croix Verte à Landéhen.
Maryse Poilvet et son fils, Corentin, à l'EARL de la Croix Verte à Landéhen. - © TERRA
Chez Maryse et Jean-Yves Poilvet, à l'EARL de la Croix Verte, les enfants sont toujours les bienvenus. Chaque été, la famille accueille un enfant qui n'a pas la chance de partir en vacances. Trois semaines sur l'exploitation à Landéhen, c'est la liberté, la campagne, les animaux et les jeux du matin au soir. "Mes parents accueillaient aussi des enfants l'été. Je devais avoir 12-13 ans", se souvient Maryse Poilvet, devenue assistante familiale après avoir travaillé avec son mari sur l'exploitation. "A notre tour, on s'est lancé dans l'aventure". Depuis 1991, plus de cinq enfants, âgés de 6 à 13 ans maximum, se sont succédés. "Tous sont revenus pendant 2 à 4 années, explique Maryse. La première fois, c'est l'excitation. Nous sommes curieux de savoir qui va venir. Jamais nous n'avons été angoissés. Au début, les enfants sont toujours un peu intimidés : il faut alors les mettre en confiance, leur laisser le temps de prendre leur marque".

Petit à petit, la glace se rompt. D'ailleurs, toute la famille joue le jeu. Dernier des trois enfants, Corentin, âgé de 12 ans, a toujours eu un petit camarade de jeu. Médi, le copain de foot, est revenu 4 années de suite. Angela, elle, a beaucoup apprécié la ferme : les vaches (30 laitières), les veaux, les lapins, les chats... Ceux qui le désirent peuvent participer aux petits travaux. D'autres préfére s'échapper en vélo dans les chemins.
Qu'ils partent en vacances ou qu'ils soient invités à l'extérieur, "on ne change en rien nos habitudes", indique Maryse Poilvet qui se rappelle le plaisir de Médi, habillé de la tête au pied d'habits neufs pour se rendre à une cérémonie de mariage.
"La présence d'un adulte est indispensable. Dans le département, beaucoup de familles d'agriculteurs sont impliquées parce que la femme travaille sur l'exploitation". La famille n'a jamais connu de grosses difficultés. "Lorsqu'il y a de gros problèmes familiaux, le Secours catholique nous en informe. Je ne pose pas de question sur leur famille, les enfants se confient seulement s'ils le souhaitent", explique Maryse. Et si dans la famille Poilvet, tout le monde est logé à la même enseigne, ici, chaque année, on essaie de faire oublier, le temps des vacances les petits ou les gros soucis de la vie.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui