Terra 27 mai 2014 à 08h00 | Par H.Bonneau

La FDGDON prône une action collective

Lors de l’assemblée générale, le président Jean-Louis Blondel, est revenu sur la notion d’efficacité : "seule l’action collective peut apporter des résultats. Aujourd'hui les décisions doivent se prendre à l’échelle des communautés de communes".

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une quarantaine de personnes a assisté à l’assemblée générale de la FDGDON. L’occasion de faire le point
sur les espèces nuisibles présente sur le département et les moyens existants pour les contrer.
Une quarantaine de personnes a assisté à l’assemblée générale de la FDGDON. L’occasion de faire le point sur les espèces nuisibles présente sur le département et les moyens existants pour les contrer. - © H.B

Le rôle de la fédération des groupements dedéfense contre les organismes nuisibles se décline en trois domaines d’activité : la gestiondes espèces, la prévention des dégâts agricole et communaux et la veille sanitaire.

Gérer les espèces invasives

La FDGEDON des Côtes d’Armor met l’accent sur deux espèces présentent sur le territoire : les rongeurs aquatiques (ragondin et rat musqué) et les corneilles noires. Ainsi, les rongeurs aquatiques sont suivis sur 14 bassins versants, soit 183 commune sbénéficiaires d’opérations de lutte collective.Pour assurer ce dispositif, 600 cages sont utilisables sur ce secteur. La campagne 2013 à permis de prélever 3992 animaux soit 20 tonnes de cadavres. Par ailleurs, le fédération ne relâche pas sa vigilance sur la corneille noire, reconnue comme espèce nuisible sur le département. 50 communes sont mobilisées sur ce créneaux. En 2013, les 100 piégeurs affiliés à l’organisme ont capturés 1724 corvidés.

S’adapter aux réglementations

Que se soit sur les terres agricoles oucommunes, les principaux dégâts sont effectués par les étourneaux, les pigeons domestiques, les choucas des tours et les taupes. C’est donc naturellement que la FDGDON concentre ses efforts. En commençant par les étourneaux. Ces derniers se sont très rapidement acclimatés sur le territoire et se sont constitués trois grands dortoirs localisés à Locarn (80 000 oiseaux),Le Quillio (100 000 oiseaux) et à Merdrignac(50 000 oiseaux). Or, malgré ces fortes concentrations l’étourneau n’est plus considéré comme espèce nuisible sur le département. La fédération expérimente de nouvelles techniques d’effarouchement et suit les populations. Par ailleurs, la question des pigeons est elle aussi sensible puisque le statut légal des pigeons urbains n’est pas clair, aucun texte ne régit son contrôle ou sa protection. La FDGDON souhaite réguler les populations en développant la lutte dans les élevages et en proposant des programmes d’entretien aux collectivités. En revanche,le choucas est reconnu espèce protégée. La fédération demande des dérogations pour réguler sa population qui multiplie notamment les dégâts sur les cultures et les bâtiments. Ainsi, la structure poursuit le suivi des déclarations visant à démontrer l’augmentation des choucas. Elle souhaite également démontrer que les techniques alternatives ne sont pas efficaces. Enfin si la situation des taupes est claire : elles sont reconnues espèces nuisibles, le problème est loin d’être erradiqué. Dans se sens, la fédération propose des formations d’initiationau piégeage (11 formations réaliséesen 2013).

Prévenir les invasions

Le dernier volet d’action de la FDGDON concerne la veille sanitaire. La société se penche sur deux nouvelles espèces présentent depuis quelques années sur les Côtes d’Armor : le frelon asiatique et la chenille processionnaire. La première espèce progresse sur l’ensemble du territoire national pour atteindre 63 départements. 52 nids ont été découverts dans le département. La fédération a réagit en distribuant 700 pièges et en maintenant le suivi del’espèce. Par ailleurs, la chenille processionnairea subit des actions de régulationcomme la lutte mécanique et la mise enplace de 12 éco-piège.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui