Terra 30 novembre 2014 à 08h00 | Par Chantal Pape

Une soirée pour réfléchir à l'accession au foncier

Le groupe jeunes de la Confédération paysanne propose régulièrement des soirées-débat sur des thèmes liés à l'installation. La prochaine, le 4 décembre, traitera de l'accès au foncier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Simon Tonin, éleveur laitier en presqu'île de Crozon, Stéphane Brélivet et Jérôme Jacob, producteurs de porcs à Dirinon et Quimper,
De gauche à droite : Simon Tonin, éleveur laitier en presqu'île de Crozon, Stéphane Brélivet et Jérôme Jacob, producteurs de porcs à Dirinon et Quimper, - © Chantal Pape

"Si le groupe Jeunes de la Confédération paysanne existe depuis longtemps, il est de plus en plus dynamique et attire de nombreux adhérents", affirme Jérôme Jacob, l'un de ses responsables. Parmi ses missions figure l'organisation de soirées-débat sur des thèmes liés à l'installation. Et, après le financement, en juin, place à l'accès au foncier, le 4 décembre prochain. "C'est un sujet complexe, estime Stéphane Brélivet, en cours d'installation en production porcine à Dirinon. Et, souvent, les jeunes ne savent pas comment faire".

La soirée donnera d'abord la parole à des "spécialistes" : Ronan Le Cleach, représentant la Confédération paysanne à la CDOA, et Christophe Micheau, directeur de la Safer, présenteront le fonctionnement de ces instances et leur rôle dans l'accès au foncier. Et un représentant de la DDTM fera le point sur la mise en valeur des terres incultes et friches. Puis la parole sera donnée à des agriculteurs, jeunes récemment installés ou anciens ayant transmis leur exploitation, pour partager leur expérience.

Ouverte à tous, la réunion apportera des réponses aux porteurs de projets mais aussi aux jeunes installés depuis quelques années et qui cherchent à conforter leur exploitation. "Les solutions existent, rappelle Simon Tonin, producteur de lait en presqu'île de Crozon. Nous voulons les faire connaître par le plus grand nombre".

Ce sera aussi, pour le syndicat, l'occasion de faire entendre sa différence. "On ne se reconnaît pas dans le discours dominant", indique Jérôme Jacob. "Nous voulons défendre l'installation, rajoute Stéphane Brélivet. Et laisser une place à une autre évolution, loin de la course aux volumes et du produire toujours plus".

 

La soirée se déroulera le jeudi 4 décembre, à Run ar Puns, route de Pleyben, à Châteaulin, à partir de 20 h.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui