Terra 07 juin 2007 à 11h45 | Par E. Le Corre

Eolys : - Entre éclaircie et orage

Embellie du secteur laitier, inquiétude sur les bassins versants en contentieux, Eolys (union de coopératives du groupe Unicopa) fait le bilan d'une situation passée et à venir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les présidents : Gilles Bars (Trieux), Daniel Caro (La Douphine), Yannick Perquis (Eolys et Dynal). Derrière au second plan : Patrice Leloup, directeur d'Eolys.
Les présidents : Gilles Bars (Trieux), Daniel Caro (La Douphine), Yannick Perquis (Eolys et Dynal). Derrière au second plan : Patrice Leloup, directeur d'Eolys. - © TERRA
Un chiffre d'affaires de 380 millions d'euros et un résultat en baisse à 1,5 million : voici les chiffres 2006 présentés par Eolys (10 000 adhérents, 600 salariés).
En tête, l'activité laitière avec 26% du chiffre d'affaires, soit 350 millions de litres de lait collectés auprès de 1 214 producteurs, retrouve enfin un contexte favorable. Avec la déprise de la production laitière au niveau mondial (sécheresse en Océanie) mais aussi en Europe, avec l'arrivée de nouveaux consommateurs en Asie, le marché s'est peu à peu inversé. "Nous sommes passés à une situation où la différence de valorisation entre produits laitiers de grande consommation et les produits industriels est quasi nulle", déclare Yannick Perquis, président d'Eolys. Une embellie qui pour le responsable profite aux producteurs. Après les augmentations du 1er et 2e trimestre (4 € et 2,13 €/1000 litres comparé à 2006), le groupe annonce une augmentation du prix du lait qui pourrait atteindre 10 €/1 000 litres sur le 3e et 4e semestre. Mais, au sein du groupe Entremont-Alliance, les investissements se poursuivent pour renforcer le marché des produits laitiers de grande consommation et se désengager des fabrications beurre et poudre. Les trois sites de production de fromages, Montauban (35), Guingamp et Loudéac (22) verront leur capacité annuelle de fabrication augmenter, respectivement à 45 000 t, 25 000 t et 18 000 t.
Mais, en 2007, les prévisions les plus sombres viennent des bassins versants en contentieux. "1 400 de nos adhérents sont concernés. Nous contestons et demandons que soient renégociées les mesures annoncées. Pourquoi ne laisse-t-on pas le temps au temps", s'indigne Gilles Bars, nouveau président de la coopérative du Trieux. Et de rappeler qu'Eolys s'engage à accompagner individuellement les exploitations.
Côté agrofournitures (11% du chiffre d'affaires), Eolys, première entreprise certifiée dans le cadre de la charte des prescripteurs de Bretagne, a étendu son activité avec la reprise de l'activité agrofournitures de la Sica Saint-Pol-de-Léon sur le nord Finistère début 2007.
Un résultat 2006 qui permettra aux adhérents de bénéficier de plus de 377 000 ? de ristournes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui