Terra 13 septembre 2007 à 09h22 | Par C. Gérard. Réussir Porc

Prestor, Cecab et Gad s'allient de l'amont à l'aval

Le groupement finistérien Prestor, l'entreprise d'abattage et de transformation Gad et l'activité porc du groupe Cecab ne feront plus qu'un au 1er janvier 2008. L'objectif est de peser plus lourd, de la production jusqu'à la vente de produits, qui devraient être de plus en plus élaborés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Guillaume Roué, Loïc Gad et Michel Guernévez, président de la coopérative Cécab.
De gauche à droite : Guillaume Roué, Loïc Gad et Michel Guernévez, président de la coopérative Cécab. - © Terra
Au 1er janvier, le paysage porcin aura changé avec l’arrivée d’un "poids lourd" issu de l’alliance entre Prestor, Gad et l’activité porc de la Cecab. Cette alliance concerne toute la filière, de l’activité groupement de producteurs à la vente des produits.
Les deux groupements de producteurs vont devenir "Union Prestor/Cecab" avec le regroupement de tous les services dans cette même structure : commercialisation, génétique, bâtiment, vétérinaire…. L’union ainsi créée va regrouper 680 éleveurs et produire 2,2 millions de porcs charcutiers par an.
Au niveau industriel, c’est une vaste opération d’optimisation des outils qui est annoncée puisque tous les outils sont mis en commun pour "atteindre une taille significative, valoriser au mieux ces outils industriels dans le but d’améliorer la valeur ajoutée", annonce Loïc Gad.

Poids lourd
Le nouveau groupe va ainsi compter 110 000 m2 d’outils. Gad apporte dans la corbeille son atelier d’abattage découpe de Lampaul Guimillau (29) ainsi que ses sites de découpe de St Hilaire de Clisson (Gad), St Nazaire (Morand Viandes) et Pontoise (Pontoise Viandes) auxquels il faut ajouter la conserverie de Binic. Tandis que Cecab apporte son atelier de découpe de Josselin (56), Europig, et sa filiale de négoce international, Cedro, basée à Dol de Bretagne.
Le groupe industriel ainsi constitué va peser lourd : 60 000 porcs abattus par semaine (dont 42 000 produits par les éleveurs Cecab et Prestor, les 18 000 autres venant du MPB ou de groupements voisins), 2 700 salariés, 725 millions d’euros de chiffre d’affaires, ce qui le place en 2e ou 3e position au niveau national, "en tout cas, sur le podium !", se réjouit Guillaume Roué. Outre le poids de l’ensemble, c’est sa capacité à être plus performant et à dégager plus de valeur ajoutée qui est annoncée. Le groupe entend tirer profit des points forts de chacun, en particulier l’élaboration des produits chez Gad, et l’exportation vers les pays-tiers de la Cecab. Les dirigeants annoncent aussi qu’ils auront une taille significative qui leur permettra de satisfaire les volumes et les produits de plus en plus élaborés demandés par la grande distribution, "car dans notre économie, nous avons l’obligation d’être à la dimension de nos clients et de nos fournisseurs", affirme Guillaume Roué.

30 M d'euros d'investissements
Ces dirigeants affichent un optimisme pour les années à venir. 30 millions d’euros d’investissements sont programmés dans les sites industriels, essentiellement à Lampaul Guimillau (10 millions dans une unité de produits élaborés) et Josselin (10 millions dans l’abattage, découpe et désossage). 400 à 500 emplois seraient créés dans les 5 ans, "en raison de la main d’œuvre nécessaire dans l’élaboration croissante des produits", explique Loïc Gad. Le résultat net attendu est de 7 à 11 millions d’euros, l’objectif de la création de ce pôle de viande fort étant "de garantir des débouchés aux producteurs, pérenniser la production, conserver la capacité d’investir (…) et de développer des produits de plus en plus élaborés".
Les dirigeants se disent prêts à ouvrir leur groupe à d’autres partenaires, "sous réserve qu’ils partagent les mêmes valeurs", mais ajoutent qu’un mariage, cela commence d’abord à deux …

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui