Terra 30 avril 2014 à 08h00 | Par Chantal Pape

A quand une meilleure retraite pour les Anciens ?

Créée il y a 25 ans, la section des Anciens de la FDSEA se bat pour l'amélioration des retraites agricoles, parmi les plus faibles de France. Mais pas seulement, comme l'a rappelé son assemblée générale, le 28 avril dernier, au Nivot.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Marie-Thérèse Le Gall, trésorier de la section des Anciens de la FDSEA, Yves Kéruzec, secrétaire général, Jean Tromeur, président, Jean-Paul Bizien, président de la section nationale des anciens exploitants, et Anne-Marie Pronost, vice-présidente de la section des Anciens de la FDSEA.
De gauche à droite : Marie-Thérèse Le Gall, trésorier de la section des Anciens de la FDSEA, Yves Kéruzec, secrétaire général, Jean Tromeur, président, Jean-Paul Bizien, président de la section nationale des anciens exploitants, et Anne-Marie Pronost, vice-présidente de la section des Anciens de la FDSEA. - © Chantal Pape

"La section a démarré en 1989 par un petit groupe de retraités agricoles", a rappelé Jean Tromeur. Depuis, les retraités ont su fédérer et la section compte aujourd'hui 3 800 adhérents, ce qui en fait l'une des plus importantes de France.

En 25 ans, les objectifs de la section n'ont pas changé. "Nous sommes là pour défendre les intérêts de nos adhérents", affirme le président. Et le travail ne manque pas, avec une retraite moyenne de l'ordre de 1 250 € en France et de 700 €/mois seulement en agriculture. "Fin 2013, des avancées ont été obtenues", reconnaît Jean Tromeur, citant l'obtention de points gratuits de RCO pour les conjoints et les aides familiaux ou l'extension de la réversion de la RCO au conjoint survivant. "Mais il faudra attendre 2017 pour obtenir une retraite minimum égale à 75% du Smic". Un sujet sur lequel Jean-Paul Bizien, le président de la SNAE, la section nationale des anciens exploitants, a le sentiment d'avoir été trahi. "On nous avait d'abord parlé de solidarité pour financer cette mesure. Et ce sont finalement les actifs agricoles qui vont devoir payer".

Les dernières mesures gouvernementales ne manquent pas non plus d'inquiéter les retraités agricoles. "La hausse annuelle des retraites a, dans un premier temps, été reportée du 1er avril au 1er octobre, indique Jean Tromeur. Puis Manuel Valls a annoncé un gel des revalorisations pendant un an". Une mesure qui ne concernerait peut-être pas les plus faibles d'entre elles... "Dans le même temps, toutes nos charges augmentent, tout comme la fiscalité". Et la bonification de 10% pour avoir élevé 3 enfants et plus, rentrera désormais dans la déclaration de revenus, ce qui sera lourd de conséquences pour ceux qui deviendront imposables.

Toujours dans l'optique d'améliorer le sort des retraités agricoles, la SNAE vient de s'attaquer au chantier des points de retraite proportionnelle. "Entre 7 500 et 15 000 € de revenu, on reste à 30 points, indique Jean-Paul Bizien. Il faut parvenir à changer ce système". Une rencontre a été programmée avec la Caisse nationale de MSA, avant de soulever la question au niveau des ministères concernés.

 

Salle comble encore, le 28 avril dernier, au Nivot, pour l'assemblée générale de la section des Anciens exploitants de la FDSEA.
Salle comble encore, le 28 avril dernier, au Nivot, pour l'assemblée générale de la section des Anciens exploitants de la FDSEA. - © Chantal Pape

Informer

 

Parmi les objectifs de la section des Anciens figure aussi l'information de ses adhérents. "La voix des Anciens parait 4 fois par an, souligne Jean Tromeur. Et nous organisons tous les hivers des réunions inter-cantonales". Cette année, la mise en place de nouvelles formules, visite d'entreprises, repas en commun..., a permis de réunir 450 personnes, contre 250 l'an passé !

Depuis quelques années, la section organise aussi des voyages. "Nos adhérents ont besoin de découvrir de nouveaux horizons", constate Jean Tromeur. Après l'Italie, la Normandie et la Provence, ils partiront cette année vers la Norvège, la Vendée et l'Alsace, "et toujours dans une excellente ambiance".

 

Soutenir les actifs

 

"A chaque fois qu'on nous le demande, nous répondons présents pour soutenir les actifs". C'est ainsi que 25 adhérents de la section des Anciens se sont rendus à Paris, le 23 juin dernier, pour défendre l'élevage, cause nationale. "Durant l'automne, nous avons aussi soutenu le mouvement des Bonnets rouges : quand on voit les baisses de production, le nombre de sites agro-alimentaires qui ferment ou qui sont en difficulté, on ne peut pas rester insensible".

 

 

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui