Terra 11 mars 2015 à 08h00 | Par Arnaud Marlet

Dernier budget primitif pour le président du conseil général

Le conseil général a voté lors de sa session des 25, 26 et 27 février le budget primitif 2015. Il s'établit à 1,038 milliard d'euros et progresse de 4%. Les recettes de fonctionnement sont elles en légère baisse (-0,7%), dans un contexte économique et social tendu, qui nécessite de répondre à des besoins sociaux grandissants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Louis Tourenne
Jean-Louis Tourenne - © A.M

Pour le président du conseil général d'Ille-et-Vilaine, Jean-Louis Tourenne, cette session revêtait une part d'émotion toute particulière. En effet, en poste depuis 2004, il a annoncé qu'il ne se représenterait pas aux prochaines élections départementales. Alors que la réforme territoriale en cours laisse planer des doutes sur les compétences qui resteront demain dans le giron des départements, Jean-louis Tourenne a d'emblée évacué cette question, estimant que "l'assemblée nationale travaille sur ce thème, mais les départements vont continuer à exister quelles que soient leurs caractéristiques".

Pour 2015, le budget consacré aux investissements passe de 166 à 186 millions d'euros, soit une progression de 20 millions correspondant à la première part du financement du plan de relance prévu à hauteur de 30 millions d'euros (20 millions en 2015 et 10 millions en 2016). "Ce budget se caractérise donc par un effort particulier en faveur de l'investissement, afin de soutenir l'activité économique", souligne le président du conseil général. Les trois principaux postes d'investissement concernent les routes (66,5 millions d'euros), les travaux et équipements dans les collèges (21 millions d'euros), et l'aide aux territoires (19 millions d'euros). Comme les années passées, les dépenses en matière d'intervention sociale constituent la part la plus importante des dépenses de fonctionnement. Elles s'élèvent pour 2015 à 466 millions d'euros, soit 4% de plus qu'en 2014. C'est le secteur de l'insertion qui devrait connaître la plus forte hausse, avec une augmentation de 9%. Une conséquence de la crise économique et sociale qui voit le nombre de bénéficiaires du RSA en augmentation.

Dans le domaine agricole, le champ d'action du département a différentes facettes. Ainsi, le pacte d'avenir a mis en exergue, la nécessité de développer et fédérer les outils permettant aux filières agricoles et agroalimentaires d'innover et de gagner en valeur ajoutée. "BioAgroPolis, à Fougères, constitue à ce titre un outil qui permet d'accueillir et d'accompagner des activités de recherche et développement qui pourront bénéficier de l'appui scientifique et technique de l'ISAE (institut santé agroenvironnement) et de l'Anses (agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail", ajoute Jean-Louis Tourenne. L'objectif étant de conforter BioAgroPolis comme un pôle de référence dans le champ de la santé animale et du médicament vétérinaire. A noter d'ailleurs que la pépinière accueillera sa première entreprise dans les semaines qui viennent. L'aide consacrée à l'agriculture, c'est aussi une politique pour "favoriser l'installation, sur le modèle de l'exploitation familiale, avec une contribution du département à condition d'avoir un projet agronomique conforme avec le respect de l'environnement". C'est aussi une intervention par le biais de subventions aux associations à temps partagé, dans le but de réduire les coûts de revient. Enfin, Jean-Louis Tourenne a tenu à souligner que cet équilibre budgétaire se fait à fiscalité constante, à savoir sans augmentation des impôts.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui