Terra 07 juin 2007 à 10h29 | Par C. Pape

Production porcine : turbulences annoncées

Si 2006 a été une bonne année pour les producteurs comme pour le groupement, Prestor s'attend à une année 2007 plus tendue, notamment à cause d'un prix de l'aliment qui s'annonce durablement à la hausse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Jean Coz, président de la commission technique de Prestor, Lydie Le Bourg, présidente de la commission communication, Guillaume Roué, président, Eric Terrom, président de Prestor Junior, et Roger Capitaine, directeur
De gauche à droite : Jean Coz, président de la commission technique de Prestor, Lydie Le Bourg, présidente de la commission communication, Guillaume Roué, président, Eric Terrom, président de Prestor Junior, et Roger Capitaine, directeur - © TERRA
"A Prestor, nous avons toujours eu une politique de résultats", affirme Guillaume Roué, son président. Résultats techniques, tout d'abord, avec un indice de consommation global du groupement à 2,92 quand la moyenne nationale se situe à 3, une augmentation du poids vendu par truie de 175 kg en 5 ans ou une diminution du taux de perte sevrage-vente de 2,2%. Des chiffres sur lesquels le groupement de producteurs a basé une campagne de communication dans la presse quotidienne régionale l'an passé. "S'il n'y avait qu'un producteur Prestor à sevrer plus de 30 porcelets par truie en 2001, ils étaient 17 l'an passé", ajoute Jean Coz, président de la commission technique du groupement.

Investir dans l'aval

Depuis sa création, en 1990, Prestor a également eu à cœur d'avoir une politique de résultats financiers. "Tous les ans, nous avons dégagé un résultat de l'ordre de 500 à 800 000 €, ce qui nous a permis d'avoir un bilan confortable, avec 13 millions d'euros de capitaux propres, et de faire des choix importants", rappelle Guillaume Roué. C'est ainsi que le groupement a racheté, en 2001, 35% des parts de la société Louis Gad SA. "Si nous avons investi dans l'aval, c'est pour garder les centres de décision et les emplois au plus proche des éleveurs". Prestor ayant encore enregistré de bons résultats en 2006, avec un million d'euros de résultats, le groupement s'apprête à en ristourner la moitié à ses adhérents, sous forme de parts sociales d'épargne. "Elles seront propriété de l'éleveur mais resteront dans l'entreprise, ce qui lui permettra d'avoir des fonds".
Si 2006 a été une bonne année pour les éleveurs de porcs, 2007 s'annonce plus tendue. "Le coût de production a progressé de 0,10 €/kg en un an du seul fait de l'aliment, ce qui représente 10 € par porc et 25 000 € de marge en moins par UTH", calcule Guillaume Roué. Une tendance qui ne risque pas de s'inverser, avec le développement des biocarburants. "Le stock mondial de céréales est évalué à 57 jours quand on estime qu'en dessous de 80 jours, on est en situation de pénurie. Mon inquiétude concerne d'abord les hommes, puis les productions animales".

Aider les jeunes à s'installer
"Dans les 10 ans à venir, 40% des exploitations porcines auront changé de mains, affirme Roger Capitaine, directeur de Prestor. Et la moitié d'entre elles sera reprise par des salariés d'élevage".
"Pour aider les jeunes à s'installer, Prestor leur octroie un prêt à taux zéro, remboursable sur 5 ans, d'un montant de 250?/truie et plafonné à 250 truies, indique Eric Terrom, président de Prestor Junior. Et, chez les récents installés, le suivi technique est prioritaire".
Les élevages s'agrandissant, les capitaux à reprendre sont de plus en plus lourds, ce qui a incité le groupement à plancher sur de nouvelles façons de transmettre avec, pourquoi pas, l'arrivée de capitaux hors agriculture.

Prestor en quelques chiffres

- 60 salariés,
- 370 exploitations adhérentes, soit 700 actifs familiaux et 350 salariés en élevage,
- 1,3 million de porcs produits, dont 40% passent par le marché du porc breton,
- 5ème groupement de producteurs français,
- 66 stations de traitement en fonctionnement et 26 en projet ou en construction.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui