Terra 27 juin 2007 à 16h25 | Par C. Julien

L'Adasea se recentre sur l'installation et la transmission

La diversification n'a pas que du bon. L'Adasea a fait les frais du manque de financement sur les programmes agri-environnementaux. Pour consoliderson fonctionnement, elle se concentre sur ses missions premières autour de l'installation et de la transmission.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite, Pierre Bessin, responsable du service économie de la DDAF
et Jean-Luc Fossé, président de l'Adasea.
De gauche à droite, Pierre Bessin, responsable du service économie de la DDAF et Jean-Luc Fossé, président de l'Adasea. - © TERRA
Pour éviter les déboires de sa consœur des Côtes d'Armor, mise en liquidation, l'Adasea d'Ille-et-Vilaine a choisi de recentrer ses actions vers l'installation et la transmission. Son président, Jean Luc Fossé, s'en est expliqué lors de l'assemblée générale du 26 juin. "Notre structure a traversé des années difficiles en raison de la diminution des financements publics et de la disparition des CTE, puis des CAD. Nous avons décidé de recentrer les actions de l'Adasea sur ses missions premières que sont l'installation et la transmission. Les actions en agro-environnement comme les études de territoires ne seront conduites qu'avec la certitude d'un financement pérenne". Cette évolution devrait permettre à l'Adasea de retrouver un équilibre financier en 2007. 2008 ouvrira une nouvelle période avec une convention élargie à la DDAF.

Un nouvel accompagnement
Ce recentrage de l'Adasea sur l'installation se construit autour d'un parcours à l'installation qui évolue (voir page ci-contre). Ce nouvel accompagnement a été construit et testé dans le Morbihan. "Face à un parcours ressenti comme une contrainte administrative, il fallait clarifier les rôles de chaque structure, l'adapter au profil de chaque jeune et simplifier les démarches", constate Pierre-Yves Le Bozec, président des Jeunes Agriculteurs du Morbihan. Avec comme point de départ de ce nouveau parcours, le Point info installation, l'Adasea apportera ses compétences pour aider le jeune à construire son plan de développement de l'exploitation. Dès cette année, il y aura des évolutions dans le parcours à l'installation avec des prévisions économiques à faire sur 5 ans et non plus 3, un revenu minimum calé sur le Smic, avant que le nouveau dispositif d'accompagnement entre pleinement en action en 2008.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui