Terra 23 février 2015 à 08h00 | Par Chantal Pape

Les outils grande largeur, une bonne idée ?

L'assemblée générale de la FDCuma, le 6 février dernier à Beuzec Cap Sizun, a fait le point sur les avantages et inconvénients des outils grande largeur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Cuma de Kerdannoc, à Plounéventer, s'est équipée d'une ensileuse 12 rangs.
La Cuma de Kerdannoc, à Plounéventer, s'est équipée d'une ensileuse 12 rangs. - © FDCuma 29

Avec 180 Cuma en activité, dont une création à Rosporden, une douzaine de démonstrations et une participation aux portes ouvertes Innov'action courant 2014, le réseau des Cuma montre une belle vitalité en Finistère. Et, pour 2015, les projets ne manquent pas, dont la participation au Salon Aux champs. "Il se déroulera les 26 et 27 août prochains dans la Sarthe, sur le thème du tracteur", précise Alain Laurec.

 

Du matériel XXL...

 

L'assemblée générale a aussi été l'occasion de faire le point sur les outils de grande largeur. "Sur les exploitations, la main d'oeuvre diminue", constate le directeur de la FDCuma. Dans le même temps, les surfaces s'agrandissent, le parcellaire se morcelle et les contraintes environnementales croissent. Pour gagner du temps, une des solutions peut être de s'équiper d'outils de plus grande largeur. Un pas qu'a franchi la Cuma du Pays du Trégor, à Lanmeur. "Nous avions un déchaumeur de 3 m, a expliqué Jean-Yves Masson. Nous l'avons vendu, racheté un de même largeur et un autre de 4,50 m pour répondre à la puissance des tracteurs des adhérents".

La Cuma de Kerdannoc, à Plounéventer, s'est équipée d'une ensileuse 12 rangs. "Nous voulions gagner en débit de chantier", détaille Christian Simon. Acheter une machine puissante et rouler moins vite leur permet de gagner en consommation de carburant, 25 l/ha contre 30 l avec la 8 rangs, et le coût est estimé à 145 €/ha avec chauffeur, à comparer aux 180 € régulièrement pratiqués par les ETA. "Pour que ça fonctionne, il faut bien préparer le chantier de récolte, prévient la Cuma. Prévoir deux tracteurs pour tasser et un circuit pour les remorques, afin de ne pas bloquer l'accès au silo".

 

... pour gagner du temps

 

Passer à du matériel de taille XXL présente de nombreux atouts : débit de chantier supérieur, coût salarial moindre, manoeuvres moins nombreuses à faire en bout de champ... Mais aussi quelques inconvénients : surcoût lié au repliage, tassement du sol, circulation en "convoi agricole" selon les cas... "Il faut suffisamment de volume pour l'amortir, prévient Boris Moal, animateur à la FDCuma. Ce peut être l'occasion de travailler en inter-Cuma". Et la puissance du tracteur doit suivre : si un outil à dents de 3 m de large nécessite 150 cv, il faudra passer à 210 cv pour 4 m, pour un débit de chantier qui passera de 2 ha/h à 2,5 ha/h et une prestation qui grimpera de 19 à 23 €/ha.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui