Terra 04 février 2015 à 08h00 | Par Chantal Pape

Les entrepreneurs laissés pour compte ?

Une loi d'avenir qui ne tient pas compte d'eux, une loi de finances qui supprime l'exonération travailleurs occasionnels... : les entrepreneurs du territoire ont l'impression d'avoir affaire à un gouvernement hostile !

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à
droite : Thierry
Merret, président
de la FDSEA
du Finistère,
et Frédéric
Jan, président
d'Entrepreneurs
des territoires
Bretagne.
De gauche à droite : Thierry Merret, président de la FDSEA du Finistère, et Frédéric Jan, président d'Entrepreneurs des territoires Bretagne. - © Terra

"Nous devons composer avec un gouverne- ment hostile à nos entreprises". Frédéric Jan, le président d'Entrepreneurs des ter- ritoires de Bretagne, ne décolère pas. Et multiplie les exemples. "La loi d'avenir agricole glorifie les GIEE comme fers de lance de l'innovation en agriculture et ignore le travail réalisé par les entrepreneurs. D'ailleurs, aucune ligne ne nous concerne dans les 200 pages de la loi". Et pourtant ! "Nous avons été pionniers dans le semis direct ou la récolte de l'herbe". Pour faire reconnaître leur rôle dans l'agroécologie, les entrepreneurs bretons ont déjà rencon- tré trois députés et trois sénateurs et vont poursuivre, dans les mois à venir, la sensi- bilisation des parlementaires.

Des coûts en hausse

Autres sujets de mécontentement : la loi pour l'économie sociale et solidaire ouvre désormais la possibilité aux Cuma de tra- vailler pour les intercommunalités avec un régime fi scal plus avantageux. Et la loi de fi nances 2015 supprime l'exonération tra- vailleurs occasionnels pour les entreprises de travaux agricoles, "ce qui représente un coût supplémentaire de 2 millions d'euros pour les entreprises bretonnes". Des entreprises qui ne se portent pas si bien, en témoignent les mesures d'étale- ment ou de prise en charge partielle des cotisations par les MSA suite aux mauvaises conditions climatiques de ce début d'année. Ou les résultats comptables présentés par Cerfrance. "Si le chiffre d'affaires a aug- menté en moyenne de 13 %, il cache de grandes hétérogénéités, indique Geneviève Audebet, ingénieur d'études. La valeur ajou- tée et la rentabilité des entreprises sont en baisse, ce qui indique que l'augmentation des tarifs n'a pas suivi l'augmentation des coûts. 45 % des entreprises des territoires ont un résultat courant négatif". Un chiffre qui tombe à 7,5 % si l'on tient compte des résultats exceptionnels, intégrant la revente des matériels.

Ensemble

Mais Frédéric Jan veut rester optimiste. Et cite, pêle mêle parmi "les raisons de se réjouir" des récoltes abondantes, un enso- leillement record pour la Bretagne, un prix du carburant au plus bas depuis 4 ans et une activité commerciale en constante augmentation. "Nous nous sommes bat-tus pour rétablir les aides à l'investisse- ment du conseil régional. Nous avons aussi obtenu la suppression de la taxe profes- sionnelle, le remboursement de la TIPP, le versement du CICE". "Et la suppression de l'écotaxe, rajoute Thierry Merret, le pré- sident de la FDSEA du Finistère. Même si ce n'est pas encore gagné, ça représente quand même 80 à 100 millions d'euros pour la Bretagne !". Une victoire obtenue à l'arra- ché. "On s'est battus ensemble". C'est aussi ensemble que les FDSEA et les entrepreneurs des territoires se mobilisent contre le compte pénibilité ou le décalage des dates d'épandage de lisier sur maïs aux 15 et 31 mars, dans le cadre de la Directive nitrates. "On a été déboutés au tribunal, indique Thierry Merret. Mais ce n'est pas une raison pour baisser le pavillon".

Les entreprises des territoires

1 147 entreprises en Bretagne, dont 941 de travaux agricoles et ruraux, et 206 de travaux forestiers et sylvicoles, 4 661 emplois, dont 93% d'hommes, 2 524 équivalents temps plein

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui