Terra 05 juillet 2007 à 11h19 | Par Terra

Les éleveurs demandent des comptes à la grande distribution

A l'appel de la FRSEA, une vingtaine de producteurs de viande bovine se sont rendus au Leclerc de Plérin pour vérifier l'origine des viandes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les éleveurs de viande bovine se sont rendus au Leclerc à Plérin dénoncer la répartition des marges en pleine crise bovine.
Les éleveurs de viande bovine se sont rendus au Leclerc à Plérin dénoncer la répartition des marges en pleine crise bovine. - © TERRA
Opération stickage. Vendredi dernier, une vingtaine d'éleveurs de bovins ont investi le rayon libre-service du Leclerc à Plérin pour vérifier l'origine des viandes. Les producteurs, venus dénoncer un effet ciseau, ont collé, bien en évidence, des étiquettes sur les emballages, expliquant au consommateur que le prix payé au producteur avait dégringolé de 15% et le prix à l'étale grimpé de 3%. Quelques éleveurs ont inspecté les lieux accompagnés du boucher : aucune viande d'importation en rayon libre-service, ni dans les réfrigérateurs. 30 à 40% des achats de viande bovine proviennent de l'abattoir de Kermené. Accueillis froidement par le responsable du magasin, ils lui ont posé la question de la marge et demandé à vérifier les factures. Le responsable du magasin a assuré ne pas avoir augmenté sa marge et refusé de présenter les pièces justificatives.

Une spirale infernale
Une offre abondante sur l'hexagone, le retour des viandes importées, l'augmentation des prix au détail, une consommation qui s'essouffle… la chute des cours de la viande bovine se poursuit. Les prix des jeunes bovins U et R se trouvaient fin mai à 15% et 18% respectivement en dessous des bons niveaux de 2006 (8% et 13% par rapport à 2005).
Sur les quatre premiers mois de l'année, les abattages de jeunes bovins en France ont progressé de 15% par rapport à 2006. L'Italie qui règle le marché des jeunes bovins ne cesse d'importer (+20% en janvier 2007) : les achats de viande brésiliennes, aussi bien fraîches que congelées, ont fortement progressé ; la viande polonaise a triplé ses volumes ; la France, quant à elle, maintient les quantités de l'année passée.
A cela s'ajoute le contrecoup du retour de la volaille et la fin de la crise de confiance en Europe et plus particulièrement en Italie. �

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui