Terra 31 mai 2007 à 09h50 | Par A. Dibet

Pigalys - En avant pour défendre le prix de base !

Aujourd'hui "en bon état de marche depuis sa récente restructuration", Pigalys fait de la défense du prix de base son cheval de bataille. Sans oublier la technicité, un point d'importance pour garantir la compétitivité des éleveurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite, Henri Le Gléau, vice-président, Fortuné Le Calvé, président et Christophe Bèle, directeur général, devant les locaux de Pigalys à Pleyben (29).
De gauche à droite, Henri Le Gléau, vice-président, Fortuné Le Calvé, président et Christophe Bèle, directeur général, devant les locaux de Pigalys à Pleyben (29). - © TERRA
Union de quatre groupements bretons(1), Pigalys, dont les 770 adhérents étaient conviés en AG le 25 mai à La Forêt Fouesnant (29), représente aujourd'hui le troisième groupe coopératif porcin français, avec 1,5 million de porcs commercialisés en 2006. Les trois quarts de la production se distribuaient alors entre Socopa, Europig, dont Pigalys se désengage actuellement, et Bernard. "Nous comptons dans la filière, grâce à notre capacité d'approvisionnement, et à notre présence dans l'aliment et la charcuterie salaison à travers Unicopa", souligne Henri Le Gléau, vice-président. Fortuné Le Calvé, président de Pigalys, se félicite aussi de la situation financière en 2006 qui a permis de verser 1,1 million d'euros aux éleveurs sous forme de remise, et qui, avec des fonds propres de plus de quinze millions, permet d'investir sur les dossiers stratégiques.

Agir sur le prix et la filière

Les éleveurs font face depuis quelques mois à une hausse sans précédent des coûts de matière première. Pour rémunérer justement leur travail, la défense du prix de base est la priorité que se fixe Pigalys en étant un acteur reconnu du MPB, selon Fortuné Le Calvé, le débat sur la nouvelle grille étant stérile. Dans le même but, le président énonce que "Pigalys fournira des porcs en vif à l'export aussi souvent que nécessaire, sans jamais mettre en péril l'industrie bretonne". En 2006, ces exportations correspondaient à 3% de la production.
Pigalys souhaite aussi être sur le front pour défendre l'ensemble de la filière, sur les sujets tels que l'harmonisation des règles au niveau européen, l'impact des biocarburants sur les productions agricoles, les bassins versants contentieux, ou l'appauvrissement du parc breton. Face à la concurrence étrangère, Fortuné Le Calvé déclare enfin que "des regroupements au niveau de l'abattage-découpe seraient salutaires".

Apporter la technicité
Christophe Bèle, directeur général, souligne le bon niveau des critères technico-économiques au niveau des élevages. "Les nombreux produits et services, que Pigalys propose, permettent d'optimiser la rentabilité des élevages", ajoute-t-il. Pigalys dispose en effet d'une importante activité génétique, avec ses filiales ADN et Per Ar Lan, respectivement premier et deuxième en production numérique nationale. Grâce notamment à la génétique, Pigalys se félicite d'obtenir un nombre de porcs dans une carrière de truie supérieur de 10% à la moyenne bretonne, et peut proposer la race Piétrain qui convient très bien, explique Fortuné Le Calvé, aux critères de la grille TMP. APV compost, dont Pigalys est actionnaire majoritaire, permet également aux éleveurs de traiter, en particulier grâce à la technique Smelox, des petits excédents d'azote.

(1) Pigalys, groupe Unicopa, rassemble Porc sud Bretagne, Viaporc, Dynal et Trieux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui