Terra 13 novembre 2014 à 08h00 | Par Emmanuelle Le Corre

Le lycée de la Ville Davy traite ses déchets biodégradables

Le gaspillage alimentaire est un sujet qui préoccupe aussi les établissements agricoles. Au lycée agricole de la Ville Davy à Quessoy (22), 27 tonnes de biodéchets par an sont transformés sur place.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Quatre conteneurs traitent depuis un an 27 tonnes de biodéchets issus de la cantine de l'établissement.Le compost obtenu est épandu sur les terres.
Quatre conteneurs traitent depuis un an 27 tonnes de biodéchets issus de la cantine de l'établissement.Le compost obtenu est épandu sur les terres. - © Terra

C'est dans le cadre d'une journée consacrée au gaspillage alimentaire en restauration collective, organisée par le centre de valorisation des déchets Kerval, que le groupe scolaire a présenté sa démarche initiée depuis 2010-2011. Labellisé Qualycée par le conseil général en 2010, l'établissement est aussi cuisine centrale : il traite 200 000 repas par an dont 100 000 consommés sur place.

Face à une réglementation en matière de tri des déchets biodégradables, de plus en plus restrictive chaque année, l'établissement a préféré prendre les devants. La cantine génère pas moins de 27 tonnes de déchets compostables par an, l'équivalent de 10 conteneurs par semaine. "Ce n'est pas du gaspillage à proprement parler", remarque Jérôme Kerhardy, gestionnaire au sein de la Ville Davy, "mais les restes des repas du midi". Pour traiter ces tonnages, l'établissement s'est lancé dans l'installation d'une plateforme de compostage. Quatre composteurs financés par Kerval ont rejoint le site de la Ville Davy depuis un an. Le compost obtenu est épandu sur les terres du lycée agricole. Résultat : ce sont 70 % de conteneurs en moins emportés par camions vers la déchetterie. "Cela fonctionne bien même si des améliorations sont à apporter. En tout cas, il y a eu une amélioration du tri par les élèves".

 

Des élèves sensibilisés

Un tri sélectif des déchets a été mis en place dans le self : les produits biodégradables rejoignent ensuite le conteneur, dont la capacité de stockage est de six semaines. L'équivalent d'un mois de travail par an est nécessaire au mélange du compost par un salarié.

En parallèle, l'établissement mène une action de sensibilisation pérenne. Tous les ans, les nouveaux élèves, un tiers des effectifs, sont sensibilisés au tri des déchets et visitent la plateforme de compostage."C'est une volonté forte de la direction", souligne Jérôme Kerhardy.

Sur la question des volumes gaspillés, le gestionnaire reconnaît qu'ils n'ont pas été réduits, même si la valorisation a changé. Il souhaiterait que l'enseignement scolaire relaie les messages. D'après les chiffres avancés par Patrick Hervier du réseau Déchets de France Nature Environnement, 1 repas sur 3 est gaspillé en restauration collective. D'autres pistes seraient à explorer cette fois, pour réduire les déchets des assiettes.



 


Le gaspillage alimentaire chiffré
en collège

Labocea a mené une étude auprès de 4 collèges des Côtes d'Armor. Le laboratoire a pesé les déchets des enfants dans les assiettes, additionnés à ceux des cuisines. Le poids des déchets s'élève à 118 g par personne par repas. Autrement dit l'équivalent de 21% de la denrée préparée. Le coût a été évalué à 56 € par élève par an, soit une perte annuelle de 22 000 € pour un collège moyen de 400 élèves. Ce qui revient à jeter 2 750 repas préparés à la poubelle. La question mérite qu'on s'y penche.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui