Terra 17 avril 2014 à 08h00 | Par Chantal Pape

Savéol fête les 300 ans de l'arrivée de la fraise en France

Une production de tomates qui devrait croître de 7 à 8%, un nouveau siège social, un nouveau site de réception des fraises... : 2014 promet d'être une année intense pour Savéol, qui va aussi fêter les 300 ans de l'arrivée de la fraise en France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour marquer les 300 ans de l'arrivée de la fraise en France, Savéol a noué un partenariat avec le musée de la fraise et du patrimoine, à Plougastel Daoulas, et soutenu la rédaction de l'ouvrage "Le roman de la fraise", de Chloé Batissou.
Pour marquer les 300 ans de l'arrivée de la fraise en France, Savéol a noué un partenariat avec le musée de la fraise et du patrimoine, à Plougastel Daoulas, et soutenu la rédaction de l'ouvrage "Le roman de la fraise", de Chloé Batissou. - © Terra

"2013 nous en a fait voir de toutes les couleurs", se souvient Philippe Daré. Si, en tomates, le début de saison a été satisfaisant, les prix se sont effondrés à partir de mi-août. "Mais les produits de segmentation ont quand même réussi à tirer leur épingle du jeu". Dont les nouveautés de l'année, une Cerise vrac au goût équilibré, une Coeur-de-pigeon orange aromatique et une tomate vrac côtelée, très gustative. "D'un produit banalisé, nous sommes parvenus à faire du haut de gamme", se félicite le président de Savéol. Travaillée en exclusivité pour un client qui tient à se démarquer de la concurrence, cette tomate a vu ses surfaces doubler en un an. "Et le planning de développement est déjà établi pour les années à venir".

Leader national en tomates, avec une production annuelle de plus de 76 000 t, Savéol est aussi présent sur le créneau de la fraise. "Elle permet de valoriser les serres anciennes, dont la hauteur ne
permet plus de produire les nouvelles variétés de tomates dans de bonnes conditions". L'an passé, Savéol a dépassé les 2 000 t. Et, même si le prix moyen a été légèrement inférieur à 2012, la campagne a été satisfaisante.

Lancée en 2013, la production de salicorne a atteint les 70 t. "La surface sera doublée dès cette année, indique Philippe Daré. Et des premiers essais sont menés pour étoffer cette gamme de légumes de la mer".

 

Un nouveau siège social

Pour la coopérative, 2014 est riche en nouveautés ! "Nous avons regroupé la réception des fraises sur un seul site, que nous avons modernisé, indique Roger Capitaine, le directeur de Savéol. Et nous allons lancer la construction d'un nouveau siège social, toujours à Plougastel Daoulas". Les premiers croquis sont esquissés et le permis de construire devrait être déposé d'ici deux mois.

Pour se rapprocher de ses clients et des consommateurs d'Ille de France, Savéol a participé pour la première fois au salon de l'agriculture, à Paris. "Et nous travaillons avec le chef Thierry Marx, pour des recettes de cuisine simples à réaliser".

2014, c'est aussi pour Savéol la mise en route de 17 ha de nouvelles serres , ce qui devrait se traduire par une augmentation de la production de tomates de 7 à 8 %, un niveau rarement atteint par le passé ! "La fraise aussi va poursuivre sa progression, avec deux ha supplémentaires".

Enfin, tout au long de l'année, Savéol fêtera les 300 ans de l'arrivée de la fraise en France, grâce à une campagne d'affichage et un jeu sur Internet. "Nous venons aussi de nouer un partenariat avec le musée de la fraise et du patrimoine de Plougastel Daoulas", rajoute Philippe Daré. La contribution de Savéol, à hauteur de 25 000 € sur 5 ans, permettra au musée de moderniser ses expositions en profitant des nouvelles technologies.

Savéol en quelques chiffres


130 producteurs,

270 ha de serres,

76 330 t de tomates,

dont 16% vendus à l'export,

2 000 t de fraises,

411 t de concombre,

70 t de salicorne,

un chiffre d'affaires de 164 millions d'€,

276 équivalents temps plein à la coopérative,

plus de 2 500 emplois en y rajoutant les serres et les emplois induits.

 

 

Le roman de la fraise, 300 ans d'aventures

Voilà 14 ans que Chloé Batissou, alors jeune étudiante à Brest, a commencé à s'intéresser à l'histoire de la fraise de Plougastel Daoulas. Et, de voyages au Chili, le pays d'où Amédée François Frézier a ramené les premiers plants, en entretiens avec les scientifiques ou en rencontres avec les producteurs d'ici, elle a accumulé notes, archives, documents... Le tricentenaire de l'arrivée de la fraise approchant, l'idée d'un livre a germé peu à peu, jusqu'à devenir un bel ouvrage de 239 pages, riche de plus de 200 visuels.

PRATIQUE

35 €
Editions Françoise Livinec

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui