Terra 17 octobre 2012 à 14h51 | Par Arnaud Marlet

20 ans de Gatine viande - Et un nouveau partenariat pour cinq ans

Il y a 20 ans naissait un partenariat entre éleveurs de porcs, industriels et distributeurs, au sein de Gatine viande, basée à La Guerche de Bretagne (35). Une "contractualisation" avant l'heure, dont les dirigeants actuels se félicitent encore et dont ils souhaitent poursuivre la philosophie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les responsables des Mousquetaires, de Jean Rozé, Gatine viande et la Copperl Arc Atlantique ont renouvelé leur partenariat pour 5 ans.
Les responsables des Mousquetaires, de Jean Rozé, Gatine viande et la Copperl Arc Atlantique ont renouvelé leur partenariat pour 5 ans. - © terra

"Cette aventure est avant tout une histoire d'hommes, entre Jean Rozé et Jean-Pierre Le Roch, Breton, fondateur d'Intermarché. Des hommes qui avaient une vision industrielle", rappelle Joseph Marquet, le président de Gatine viande, qui fêtait donc ses 20 ans le 12 octobre dernier, entouré de responsables du groupement des Mousquetaires, de la SVA Jean Rozé et de la Copperl Arc Atlantique.

A l'époque, ses fondateurs étaient sans doute loin d'imaginer que 20 ans plus tard, 22 000 porcs par semaine seraient abattus, fournis par un réseau de plus de 300 éleveurs. "Aujourd'hui, l'Europe nous le confirme, il faut s'organiser pour, demain, exister. On parle beaucoup de sécuriser les approvisionnements et de se rapprocher du monde agricole, mais, il y a 20 ans, ce n'était pas une évidence", estime Michel Ortega, responsable du pôle industriel des Mousquetaires.

Pour Guy Dartois, le président de la Copperl Arc Atlantique, ce partenariat est l'occasion de "se faire rencontrer des métiers complémentaires et c'est l'assurance de débouchés, car notre mission commune est de valoriser au mieux nos savoir-faire". Dans un contexte de production porcine, qui multiplie les difficultés depuis quelques années, et dont la mise aux normes bien-être est fixée à janvier 2013, le renouvellement pour 5 ans du partenariat entre les acteurs de Gatine viande se veut comme un message positif apporté aux éleveurs.

"Ces contrats offrent une perspective d'avenir aux éleveurs", affirme ainsi Emmanuel Commault, le directeur de la Copperl Arc Atlantique. Devant la volatilité des cours, les problèmes de compétitivité, ou encore de distorsion de concurrence au sein de l'Union européenne, ce type de contractualisation apparaît, pour ses signataires, comme une arme parmi d'autres, pour que la France tire son épingle du jeu sur l'échiquier mondial. Et dire qu'à l'origine, comme le souligne le président de Jean Rozé, Dominique Langlois, "au début des années 90, il fallait casser les tabous et se parler autrement. Mais l'idée de base, c'est bien un épicier qui a envie de travailler avec un paysan".

A. M.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Terra se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

55 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui